Retour accueil sommaires
2017
   N# 1 | 2 | 3 |
2016
   N# 1 |
2015
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2014
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2013
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2012
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2011
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2010
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2009
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2008
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2007
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2006
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2005
   N# | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2004
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2003
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2002
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2001
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2000
   N# | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1999
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1998
   N# 1 | 2 | 3 | 5 |
1997
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1996
   N# 4 | 5 |

Cliquez sur le numéro de la revue qui vous intéresse pour faire apparaître son sommaire
dossiers d'enseignement FMC redaction Pour publier... historique Presse & livres Mailing liste Tarifs d'abonnements
  Sommaires > Page précédente > Détail de l'article
imprimer commander
o Au sommaire de la Revue N° 1 - 2005 o

CARCINOLOGIE CERVICO-FACIALE

Synovialosarcome cervico-facial : à propos de deux observations


Auteurs : S. Sefiani, A. Amarti, M. Boulaadas, M. Maher, A. Saidi (Rabat)

Ref. : Rev Laryngol Otol Rhinol. 2005;126,1:53-56.

Article publié en français
Document PDF en français



Résumé : Objectifs : le synovialosarcome représente une tumeur rare de la tête et du cou, et siège avec une prédilection dans les régions oro- et para-pharyngées. A travers deux cas de synovialosarcomes cervico-faciaux, les auteurs font le point sur les aspects anatomo-cliniques et évolutifs de ces tumeurs et insistent sur les difficultés diagnostiques qu’elles posent avec les autres tumeurs cervicales. Matériels et méthodes : nous rapportons deux cas de tumeur cervico-faciale survenant chez deux femmes de 27 et 26 ans. Résultats : histologiquement, ces tumeurs ont été classées en forme biphasique ou monophasique selon l’existence d’éléments épithéliaux et/ou fusiformes. L’immunohistochimie a été d’un apport diagnostique capital en objectivant une co-expression des marqueurs épithéliaux et mésenchymateux par les cellules tumorales. Le traitement a été essentiellement chirurgical, associé dans un cas à une radiothérapie. L’évolution a été marquée par une récidive tumorale dans le cas traité par chirurgie seule. Discussion : le synovialosarcome cervico-facial ne représente que 3 à 5 % des sarcomes des tissus mous de la tête et du cou. La rareté et la multitude d’aspects histopathologiques que ce sarcome peut présenter sont responsables de nombreuses confusions diagnostiques. Une étude morphologique et immunohistochimique, parfois aidée de l’examen cytogénétique montrant une translocation spécifique de ce sarcome sont nécessaires au diagnostic. Le traitement de choix est chirurgical et la qualité de la résection conditionne le pronostic de ce sarcome agressif.

Prix : 5.50 €      commander
|


Abonnez-vous! Paiement sécurisé !


© Copyright 1999-2018 - Revue de Laryngologie   Réalisation - Hébergement ELIDEE