Retour accueil sommaires
2017
   N# 1 | 2 | 3 |
2016
   N# 1 |
2015
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2014
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2013
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2012
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2011
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2010
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2009
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2008
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2007
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2006
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2005
   N# | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2004
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2003
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2002
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2001
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2000
   N# | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1999
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1998
   N# 1 | 2 | 3 | 5 |
1997
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1996
   N# 4 | 5 |

Cliquez sur le numéro de la revue qui vous intéresse pour faire apparaître son sommaire
dossiers d'enseignement FMC redaction Pour publier... historique Presse & livres Mailing liste Tarifs d'abonnements
  Sommaires > Page précédente > Détail de l'article
imprimer Telecharger
o Au sommaire de la Revue N° 5 - 1999 o

AUDIOLOGIE

Données de l'impédancemétrie multifréquentielle dans les pathologies cochléaires. Approche expérimentale chez le chinchilla et le cobaye


Auteurs : V. Darrouzet, J. P. Erre, D. Dulon, M. Camicas Van Gout, J. M. Aran, P. A. Poutout, M. Négrevergne, R. Dauman, J. P. Bébéar (Bordeaux)

Ref. : Rev Laryngol Otol Rhinol. 1999;120,5:305-316.

Article publié en français



Résumé : Objectifs : confirmer que les données d'admittancemétrie à 2000 Hz sont bien le reflet de l'état du ligament annulaire et au travers de lui de la cochlée. Méthodes : étude expérimentale chez 5 chinchillas et 22 cobayes, au travers de 6 modèles : blocage de l'étrier et de la fenêtre ronde (Fr), fistule de la Fr, vidange de la cochlée, perfusion de la rampe tympanique (RT) et traumatismes acoustiques (TA). Les données quantitatives (Y226, FR, Y2000, G2000, et B2000) et la morphologie des tracés sont prises en compte avant et après lésion. Résultats : le cobaye se révèle le mieux adapté, à condition de ventiler sa bulle et d'utiliser toujours le même embout. Seule l'analyse de la morphologie des tracés à 2000 Hz s'avère très discriminante. On souligne l'apparition constante d'un pic surnuméraire en cas de fistule de la Fr et dans certains cas de TA. La perfusion de la RT conduit à des aspects proches, labiles, régressifs et reproductibles en fonction du volume de sérum perfusé. Le blocage de la Fr et de l'étrier provoquent tous deux un enraidissement des tracés prévisible. A l'inverse la vidange cochléaire est source de tracés multipics. Conclusions : les modifications imposées à l'étrier et à son ligament soit directement (blocage) soit indirectement par TA ou par baisse de la charge pressionnelle sur sa face profonde ont pour résultat de modifier de façon sensible, constante et reproductible les courbes d'admittancemétrie à 2000 Hz. L'étrier se comporte comme l'effecteur des courbes et la "face parlante de l'oreille interne". Par son intermédiaire et en cas d'oreille moyenne saine, l'impédancemétrie multifréquentielle (IMF) est une véritable "jauge" de la cochlée.


|


Abonnez-vous! Paiement sécurisé !


© Copyright 1999-2018 - Revue de Laryngologie   Réalisation - Hébergement ELIDEE