Retour accueil sommaires
2017
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2016
   N# 1 |
2015
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2014
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2013
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2012
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2011
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2010
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2009
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2008
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2007
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2006
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2005
   N# | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2004
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2003
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2002
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2001
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2000
   N# | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1999
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1998
   N# 1 | 2 | 3 | 5 |
1997
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1996
   N# 4 | 5 |

Cliquez sur le numéro de la revue qui vous intéresse pour faire apparaître son sommaire
dossiers d'enseignement FMC redaction Pour publier... historique Presse & livres Mailing liste Tarifs d'abonnements
  Sommaires > Page précédente > Détail de l'article
imprimer commander
o Au sommaire de la Revue N° 3 - 2000 o

OTOLOGIE

Stapédotomie et variantes anatomiques du nerf facial


Auteurs : M. Ballester, B. Blaser, R. Häusler (Berne)

Ref. : Rev Laryngol Otol Rhinol. 2000;121,3:181-186.

Article publié en français
Document PDF en français



Résumé : Parmi les 595 stapédotomies pratiquées entre 1992 et 1999 à I'Inselspital de Berne (opérateur R. Häusler), une anomalie de trajet du nerf facial a été observée dans 40 cas (6.7 %). Une procidence du nerf masquant partiellement la fenêtre ovale a été retrouvée dans 32 cas avec (6 cas -dont un cas de division du nerf en formant un double Y autour de la fenêtre ovale-) ou sans (26 cas) déhiscence du nerf. Dans 8 cas, la procidence était totale, dont 2 cas particuliers : passage du nerf directement sur le promontoire avec recouvrement de la fenêtre ovale à sa partie inférieure ; nerf fasciculé en de multiples branches passant sur la fenêtre ovale et le promontoire. Ces anomalies de trajet du facial étaient parfois associées à des malformations ossiculaires s'intégrant chez plusieurs patients à un syndrome dysmorphique avec surdité de transmission remontant à la petite enfance. Une stapédotomie a été réalisée dans 39 cas sur 40. Dans les 32 cas de procidence partielle du nerf facial, un piston de petit diamètre (0.4 mm) a été placé à la partie inférieure de la fenêtre ovale qui a parfois été élargie en direction du promontoire, sauf dans le cas particulier du nerf en double Y : le piston a été positionné au centre de la platine entre les branches nerveuses. Chez les 8 patients présentant une procidence totale du nerf, le piston a été soit directement inséré dans une perforation du promontoire réalisée sous la fenêtre ovale (6 cas), soit placé au-dessus de la fenêtre ovale en regard de la zone de projection anatomique habituelle du nerf dans le cas de trajet du nerf très inférieur (1 cas). L'intervention n'a pas été poursuivie en cas de nerf facial fasciculé : aucun piston n'a alors été mis en place. Chez les 39 patients pour lesquels la stapédotomie a été possible, le gain auditif aérien moyen calculé sur les fréquences 0.5, 1, 2 et 4 kHz, allait de -15 dB à 40 dB (moyenne : 18 dB). Le Rinné moyen résiduel moyen pour les mêmes fréquences était < 30 dB dans 36 cas (92.3 %), < 20 dB dans 30 cas (77 %) et <10 dB dans 16 cas (41 %). Une hypoacousie de perception de 10 à 12.5 dB survint dans 3 cas. Il n'y eut aucun cas de cophose ou paralysie faciale post-opératoire. Cette étude montre qu'en présence d'un trajet aberrant du nerf facial, une stapédotomie conduite selon une technique chirurgicale adaptée, parfois non conventionnelle, permet le plus souvent d'améliorer l'audition.

Prix : 5.50 €      commander
|


Abonnez-vous! Paiement sécurisé !


© Copyright 1999-2018 - Revue de Laryngologie   Réalisation - Hébergement ELIDEE