Retour accueil sommaires
2017
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2016
   N# 1 |
2015
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2014
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2013
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2012
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2011
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2010
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2009
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2008
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2007
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2006
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2005
   N# | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2004
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2003
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2002
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2001
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2000
   N# | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1999
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1998
   N# 1 | 2 | 3 | 5 |
1997
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1996
   N# 4 | 5 |

Cliquez sur le numéro de la revue qui vous intéresse pour faire apparaître son sommaire
dossiers d'enseignement FMC redaction Pour publier... historique Presse & livres Mailing liste Tarifs d'abonnements
  Sommaires > Page précédente > Détail de l'article
imprimer commander
o Au sommaire de la Revue N° 3 - 2012 o

OTONEUROLOGIE

Acouphènes pulsatiles et thrombose veineuse cérébrale : à propos d'un cas et revue de la littérature


Auteurs : Pons Y, Vérillaud B, Ukkola-Pons E, Sauvaget E, Kania R, Herman P. (Paris)

Ref. : Rev Laryngol Otol Rhinol. 2012;133,3:163-164.

Article publié en anglais
Document PDF en anglais



Résumé : Introduction : l’acouphène pulsatile peut être provoqué par une maladie vasculaire potentiellement mortelle. Les auteurs ont rapporté un cas très rare d’acouphène pulsatile qui a révélé une thrombose du sinus sigmoïde. Cas clinique : un homme de 43 ans a été adressé dans notre service pour un acou­phène pulsatile gauche durant depuis 2 ans. L’angioscan et l’IRM ont mis en évidence une thrombose du sinus sigmoïde qui était responsable d’une ectasie de la veine émissaire. Le con­trô­le biologique était normal. L'acouphène a disparu après deux mois d'anti-coagulation. Conclusions : dix cas d’acou­phè­­ne pulsatile liés à une thrombose veineuse cérébrale ont été décrit dans la littérature. Dans la plupart des cas, l’acouphène pulsatile était le seul symptôme. Peu de cas de céphalée, de perte d'audition et de vertige ont été décrits en association avec l’acouphène. Dans 5 cas une cause a été retrouvée (trouble de l’hémostase, traumatisme crânien et fistules artério-veineuses durales). La guérison peut être obtenue presque toujours grâce à l'anti-coagulation.

Prix : 8.50 €      commander
|


Abonnez-vous! Paiement sécurisé !


© Copyright 1999-2018 - Revue de Laryngologie   Réalisation - Hébergement ELIDEE