Retour accueil sommaires
2017
   N# 1 | 2 | 3 |
2016
   N# 1 |
2015
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2014
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2013
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2012
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2011
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2010
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2009
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2008
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2007
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2006
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2005
   N# | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2004
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2003
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2002
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2001
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2000
   N# | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1999
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1998
   N# 1 | 2 | 3 | 5 |
1997
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1996
   N# 4 | 5 |

Cliquez sur le numéro de la revue qui vous intéresse pour faire apparaître son sommaire
dossiers d'enseignement FMC redaction Pour publier... historique Presse & livres Mailing liste Tarifs d'abonnements
  Sommaires > Page précédente > Détail de l'article
imprimer commander
o Au sommaire de la Revue N° 1 - 2005 o

OTOLOGIE

La réparation ossiculaire par autogreffe en type III


Auteurs : A. Desaulty, S. Shahsavari, X. Pasquesoone (Lille)

Ref. : Rev Laryngol Otol Rhinol. 2005;126,1:19-23.

Article publié en français
Document PDF en français



Résumé : Objectifs : les prothèses dites biocompatibles sont proposées habituellement pour la réparation columellaire en l’absence d’étrier mais pour quel coût et quelle tolérance à long terme? Il a paru utile d’étudier les possibilités de l’autogreffe (enclume et corticale mastoïdienne) dans la réparation ossiculaire en l’absence de superstructure de l’étrier. Matériel d’étude : étude rétrospective pour 82 patients opérés de cholestéatome avec lyse des branches de l’étrier. La réparation columellaire a été obtenue par prothèse, columelle de corticale mastoïdienne et plus souvent autogreffe d’enclume (54 cas). Il est détaillé la technique d’Autogreffe Tympan-Cartilage-Os-Platine (ATCOP): la réparation tympanique par fascia et cartilage de conque est faite au premier temps opératoire et l’ossiculoplastie de type 3 est faite dans un temps ultérieur. La distance tympan-platine est alors inférieure à 6 mm et le corps de l’enclume, conservée en nourrice, a une longueur suffisante pour être interposée entre néotympan et platine. Résultats : 78 % des patients ont un Rinne final inférieur ou égal à 30 décibels. Le rinne moyen post opératoire est de 23 décibels avec l’autogreffe d’enclume contre 42 décibels avant chirurgie. Le gain moyen est de 19 décibels. Le coût de l’autogreffe est nul et la tolérance est excellente. Conclusion : l’enclume du patient est utilisable en type 3 grâce à une greffe de cartilage au niveau du plan tympanique. L’osselet du patient est un matériau de choix pour la réparation columellaire même en l’absence de superstructure stapédienne. Les prothèses en biomatériau paraissant justifiées en l’absence du corps de l’enclume.

Prix : 10.50 €      commander
|


Abonnez-vous! Paiement sécurisé !


© Copyright 1999-2018 - Revue de Laryngologie   Réalisation - Hébergement ELIDEE