Retour accueil sommaires
2017
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2016
   N# 1 |
2015
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2014
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2013
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2012
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2011
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2010
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2009
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2008
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2007
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2006
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2005
   N# | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2004
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2003
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2002
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2001
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2000
   N# | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1999
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1998
   N# 1 | 2 | 3 | 5 |
1997
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1996
   N# 4 | 5 |

Cliquez sur le numéro de la revue qui vous intéresse pour faire apparaître son sommaire
dossiers d'enseignement FMC redaction Pour publier... historique Presse & livres Mailing liste Tarifs d'abonnements
  Sommaires > Page précédente > Détail de l'article
imprimer commander
o Au sommaire de la Revue N° 4 - 2012 o

MAXILLO-FACIAL

Cellulites cervicales diffuses et cellulites cervico-médiastinales


Auteurs : Chassery G, Strunski V, Biet A, Ferary M, Page C. (Beauvais Amiens)

Ref. : Rev Laryngol Otol Rhinol. 2012;133,4:189-195.

Article publié en français
Document PDF en français



Résumé : But de l’étude : l’objectif principal est d’évaluer les circonstances de diagnostic et la prise en charge thérapeutique des cellulites cervico-médiastinales. Matériel et méthode : Il s’agit d’une étude rétrospective concernant dix patients, hospi­ta­lisés entre janvier 2000 et juillet 2011 au Centre Hospitalo-Universitaire d’Amiens pour cellulite cervicale ou cervico-médiastinale, inclus selon les critères d’Estrera. Résultats : le point de départ était oro­pharyngé (tonsilles palatines) dans 70 % des cas. Les trois prin­cipaux germes retrouvés étaient Streptococcus spp, Strepto­coccus milleri et Prevotella spp. La diffusion de l’infection se faisait principalement par voie rétropharyngée. 70 % présen­taient une extension médiastinale. Tous les patients ont été opérés par voie cervicale, deux ont bénéficié d’une voie thora­ci­que associée. Seuls quatre patients n’ont eu aucune compli­cation de leur cellulite. Un seul patient est décédé. Conclusion : le diagnostic précoce de cette pathologie est primordial. Le traitement doit être «agressif». Le drainage des médiastinites s’avère suffisant par voie trans-cervicale en cas d’atteinte de la partie supérieure du médiastin (médiastinite type I selon Endo et al) alors qu’une thoracotomie paraît indispensable en cas d’atteinte au-delà de la carène (médiastinite type II selon Endo et al).


Prix : 10.50 €      commander
|


Abonnez-vous! Paiement sécurisé !


© Copyright 1999-2018 - Revue de Laryngologie   Réalisation - Hébergement ELIDEE