Retour accueil sommaires
2017
   N# 1 | 2 | 3 |
2016
   N# 1 |
2015
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2014
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2013
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2012
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2011
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2010
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2009
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2008
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2007
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2006
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2005
   N# | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2004
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2003
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2002
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2001
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2000
   N# | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1999
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1998
   N# 1 | 2 | 3 | 5 |
1997
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1996
   N# 4 | 5 |

Cliquez sur le numéro de la revue qui vous intéresse pour faire apparaître son sommaire
dossiers d'enseignement FMC redaction Pour publier... historique Presse & livres Mailing liste Tarifs d'abonnements
  Sommaires > Page précédente > Détail de l'article
imprimer commander
o Au sommaire de la Revue N° 1 - 2005 o

OTOLOGIE

Le granulome éosinophile de la mastoïde : à propos d’un cas


Auteurs : A. Filali Adib, A. Lazrak, M. Boulaich, N. Nazih, A. Oujilal, M. Kzadri (Rabat)

Ref. : Rev Laryngol Otol Rhinol. 2005;126,1:37-41.

Article publié en français
Document PDF en français



Résumé : Objectifs : l’histiocytose langerhansienne est une pathologie proliférative cellulaire aux formes cliniques variées caractérisées par des atteintes osseuses, cutanées et ganglionnaires et viscérales. Le granulome éosinophile représente la forme localisée de l’histiocytose X ou l’histiocytose à cellules de Langerhans ; il s’agit d‘une forme bénigne, d’étiologie inconnue. Au niveau ORL, la localisation à l’os temporal est la plus fréquente, elle s’associe le plus souvent à d’autres localisations. Cependant, la forme isolée peut exister touchant uniquement l’os mastoïdien. Nous proposons de discuter les caractéristiques d’une telle localisation, ses modalités diagnostiques et thérapeutiques. Méthodes : les auteurs rapportent le cas d’une patiente de 16 ans présentant une localisation isolée d’un granulome éosinophile limité à la mastoïde pris en charge dans les services d’ORL et de radiothérapie. Résultats : le scanner a montré une lésion avec destruction osseuse mastoidienne. La biopsie et l’étude immunohistochimique ont confirmé le diagnostic. Une chirurgie suivie de radiothérapie (20 Gy) a permis la stabulation avec un an de recul. Conclusion : le granulome éosinophilie de l’os temporal dans sa forme unifocale représente une forme bénigne de l’histiocytose Langerhansienne, il pose un probléme diagnostic lorsque l’atteinte est isolée. Son traitement dépend principalement de son extension et des risques qui en découlent ; son pronostic est bon mais ne dispense pas d’une surveillance régulière.

Prix : 5.50 €      commander
|


Abonnez-vous! Paiement sécurisé !


© Copyright 1999-2018 - Revue de Laryngologie   Réalisation - Hébergement ELIDEE