Retour accueil sommaires
2017
   N# 1 | 2 | 3 |
2016
   N# 1 |
2015
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2014
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2013
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2012
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2011
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2010
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2009
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2008
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2007
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2006
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2005
   N# | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2004
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2003
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2002
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2001
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2000
   N# | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1999
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1998
   N# 1 | 2 | 3 | 5 |
1997
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1996
   N# 4 | 5 |

Cliquez sur le numéro de la revue qui vous intéresse pour faire apparaître son sommaire
dossiers d'enseignement FMC redaction Pour publier... historique Presse & livres Mailing liste Tarifs d'abonnements
  Sommaires > Page précédente > Détail de l'article
imprimer commander
o Au sommaire de la Revue N° 1 - 2006 o

CHIRURGIE PLASTIQUE

Ensellures nasales. Résultats esthétiques à long terme des greffons de soutien.


Auteurs : Paris J, Facon F, Thomassin J. M. (Marseille)

Ref. : Rev Laryngol Otol Rhinol. 2006;127,1:37-40.

Article publié en français
Document PDF en français



Résumé : La chirurgie des ensellures nasales est basée sur l’utilisation de greffons de soutien, de manière à corriger l’esthétique nasale ainsi que l’aspect fonctionnel ventilatoire. Différents types de matériaux ont été proposé pour corriger les ensellures nasales : os calvarial, os de crête iliaque, cartilage septal, cartilage de conque, bosse nasale ostéo-cartilagineuse, cornet inférieur osseux. But : définir la prise en charge chirurgicale et les résultats à long terme des patients ayant bénéficié d’une rhinoplastie pour ensellure nasale. Matériel et méthode : travail rétrospectif couvrant la période de 1985 à 2005 : 160 patients ont bénéficié d’une rhinoplastie avec greffon de soutien. Les ensellures nasales ont été classées en 3 groupes, selon l’importance de la déformation (groupe I : ensellure nasale mineure ; groupe II : ensellure nasale modérée ; groupe III : ensellure nasale sévère). Les résultats ont été analysés à long terme (minimum 5 ans), chez 70 patients. Résultats : une voie dissimulée a été réalisée chez 92 patients, une voie externe dans 68 cas. Un greffon osseux a été utilisé chez 85 % des patients du groupe II et 94 % des patients du groupe III. Ces greffons osseux permettent une correction rigide de l’ensellure avec un taux de résorption plus faible que le cartilage. Pour les patients des groupe II et III, les greffons cartilagineux ne sont pas utilisés, par insuffisance de quantité, étant donné l’importance de la déformation à corriger. Conclusion : le greffon osseux calvarial occupe une place importante dans les indications de correction des ensellures nasales grâce à ses caractéristiques de faible résorption, la qualité des résultats esthétiques, et sa technique codifiée de prélèvement.

Prix : 10.50 €      commander
|


Abonnez-vous! Paiement sécurisé !


© Copyright 1999-2018 - Revue de Laryngologie   Réalisation - Hébergement ELIDEE