Retour accueil sommaires
2017
   N# 1 | 2 | 3 |
2016
   N# 1 |
2015
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2014
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2013
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2012
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2011
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2010
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2009
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2008
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2007
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2006
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2005
   N# | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2004
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2003
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2002
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2001
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
2000
   N# | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1999
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1998
   N# 1 | 2 | 3 | 5 |
1997
   N# 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
1996
   N# 4 | 5 |

Cliquez sur le numéro de la revue qui vous intéresse pour faire apparaître son sommaire
dossiers d'enseignement FMC redaction Pour publier... historique Presse & livres Mailing liste Tarifs d'abonnements
  Sommaires > Page précédente > Détail de l'article
imprimer commander
o Au sommaire de la Revue N° 1 - 2005 o

OTOLOGIE

Actinomycose de l’oreille moyenne : à propos d’un cas et revue de la littérature


Auteurs : A. Oudidi, H. Hachimi, M. Ridal, M. N. El Alami (Fès)

Ref. : Rev Laryngol Otol Rhinol. 2005;126,1:29-32.

Article publié en français
Document PDF en français



Résumé : Introduction : les otites actinomycosiques sont rares et sont souvent atypiques et restent longtemps méconnues, ceci retarde le diagnostic et assombri d’avantage le pronostic de la maladie. But : notre objectif est de faire le point sur cette affection à la lumière d’une nouvelle observation et des données de la littérature. Cas clinique : patiente de 58 ans qui a consulté dans un tableau d’otite moyenne chronique gauche avec une perforation postero-supérieure. Un scanner des rochers avait montré un comblement de la caisse du tympan en faveur d’un cholestéatome. Une antro atticotomie a été réalisée et l’examen histologique du produit d’exérèse a révélé qu’il s’agit d’une actinomycose de l’oreille moyenne. Le traitement a consisté en une pénicillinothérapie pendant 4 mois. Les suites sont bonnes après 14 mois de suivi. Conclusion : l’actinomycose de l’oreille moyenne doit être connue pour évoquer le diagnostic dans différentes circonstances cliniques. Son diagnostic permet d’adopter une attitude thérapeutique adaptée et non agressive, évitant des gestes chirurgicaux lourds, sources de complications ou de séquelles. L’antibiothérapie à base de pénicilline est l’élément essentiel, soit isolément, soit en complément de gestes de drainage chirurgical.

Prix : 5.50 €      commander
|


Abonnez-vous! Paiement sécurisé !


© Copyright 1999-2018 - Revue de Laryngologie   Réalisation - Hébergement ELIDEE